Oxymorement

oxymore odonymique - Le titre se justifie, Aix-Noulette, Pas-de-Calais, France. Crédit : Olivier Bacquet.

oxymore odonymique – Le titre se justifie, Aix-Noulette, Pas-de-Calais, France. Crédit : Olivier Bacquet.

L’espace était chose finie.

Les êtres vivants devant moi devenus des immortels.

Lorsque les oiseaux marchèrent sur l’Atlantique;

La souriante fourmis m’embrassa sur l’iris.

C’était une caresse rugueuse.

J’aimais cet ange haïssable.

Je conversais silencieusement avec ces fantômes qui hurlaient.

Leur malheur me fît danser de dégoût.

Les disciples enseignèrent ce calcul au maître.

Jésus parla aux fidèles musulmans.

Les astres se formèrent enfin à l’apocalypse.

Et Dieu sourit à la boutade de son meilleur ami Satan.

La nuit devînt un éternel jour.

Quand alors j’ouvris les yeux, mes paupières se fermèrent et je vis les pyramides de Khéops à Boké.

J’en pleurai de rire.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *